La fin du monde : tome 2

Aller en bas

La fin du monde : tome 2

Message  L Rabbit le Lun 2 Mar - 1:02

Salut à tous, ci-joint la traduction du second épisode de la chronique au titre au combien enchanteur "La Fin du Monde". Donc dans ce second chapitre la découverte des charmant Blood Raiders et des courageux Thukkers.

Si vous ne l'avait pas encore fait, je vous invilte à lire d'abord la première partie intitulée La Spirale

La suite le week end prochain.

Ps : la première partie sur les Bloods Raiders est déconseillée aux lapinoux de moins de 18 ^^





"A moitié en vie"


Ils venaient tout juste de finir une patrouille dans le système EC-P8R lorsqu’on leur signala de la viande fraiche.

L’équipe d’Antar faisait de la chasse au gibier depuis longtemps, et cela leur était devenu aussi naturel que de Saigner leurs victimes. L’ expérience en question était différente en fonction de l’histoire de chacun, son origine et sa constitution - la sagesse populaire soutenant que toute personne n'ayant pas pâli ou montré de signes de nausée la première fois qu’il dépeçait vivant un être, était soit trop parfait pour ce travail ou alors trop fou pour être admis sur un vaisseau spatial - mais pour chaque Raider, il arrivait finalement un point où, même si l'horreur de cette chose retentissait tout au fond de leur esprit, elle n’en devenait pas moins une expérience tolérable.

Il ne s'agissait pas simplement de la souffrance, même si cela faisait sans doute partie de la méthode. Il en y avait autant pour les victimes que pour les Blood Raiders eux-mêmes. Antar adorait voir toute la gamme des émotions par laquelle ils passaient : la peur totale et abjecte, puis le dégoût et la haine et enfin le déni, lorsqu’ils se mettaient à mendier ou a vouloir vous offrir quelque chose, des offres incroyables; tout les chemins menant vers l’acceptation calme et silencieuse, toute trace de sérénité s’effaçant tranquillement. C’était toujours ainsi qu’ils étaient à la fin.

Il vérifia le matériel qu’ils avaient installé sur le vaisseau, sachant que ce n’était pas le sien depuis qu’il avait embarqué. Les signes vitaux étaient stables. Les conteneurs stérilisés se remplissaient lentement.

Il était sur le point de finaliser un cycle. Il nettoya quelques gouttes de sang, et caressa la joue froide d'une des personnes qu'il avait rencontrées durant son voyage. Tout était un voyage. C’était incroyable. Il ne voulait pas en atteindre le bout, jamais, et pourtant il se sentait mal à l'aise tant qu’il n’était pas en train de foncer dessus.

Le vaisseau était à présent si calme. Tous ce qu’Antar entendait était le bruis des pas de ses collègues Raiders, se déplaçant entre les donateurs aux repos à présent. Il enviait ces donateurs. Antar avait été l'un des élus de l'Empire Amarr, un responsable au service du Seigneur et l'Empire du Chambellan, et il s’était lui-même jeté dans ce rôle avec ferveur. Mais son rôle n'avait été que cela, le chainon d'un ensemble, insuffisant pour répondre à ses besoins. Plus il s’engageait dans la piété, cette route sans fin, moins il se sentait être humain. L'honneur et la foi ne l’avait conduit qu’à être a moitié en vie.

Une rencontre avec Chambellan Karsoth avait tout changé, et lui avait donné accès à l'autre coté de la vie. Il découvrit, non seulement de nouvelles manières d’exister à explorer - l'indulgence dans le péché, la terreur dans ses extrêmes - mais, dans cette nouvelle obscurité qui le nourrissait, il trouva l'achèvement d’un aspect pieu, également. Enfin, il pourrait combler les lacunes matérielles qui lui avaient toujours manqué, donnant de la pitié, par exemple, aux victimes du Saignement, ou s’assurant qu'ils puissent tenir leurs enfants dans leurs bras au cours de leurs derniers moments. C’était un travail d’une délicate attention, bien d’avantage que ce que des néophytes pourraient croire.

Et tout cela rendait le message qu'il venait juste de recevoir d’autant plus intéressant.

Il était demandé à Antar que son équipe rompit immédiatement les rangs. Ils devaient prendre deux vaisseaux afin d’en suivre un autre appartenant aux Soeurs d’EVE qui avait quitté le siège des Sœurs pour une destination inconnue. Ils seraient dans l'ombre de ce navire durant la traversée, s’assurant de ne pas attirer son attention, et encore moins se l’accaparer. Et ils devaient partir à cet instant précis, laissant le Saignement inachevé à un navire de remplacement qui se trouvait sur leur chemin.

En dépit du souci qu’avait Antar de laisser une tâche inachevée, il était excité. Tout le monde aimait le frisson maniaque de la chasse, même s’ils devaient restés cacher. Les Raiders véhiculaient une image, et il n'était pas rare de voir des vaisseaux tout simplement s’immobiliser, lorsqu'ils entraient en scène, attendant plutôt ce qu'il espérait être une mort sans douleur. D'autres se battaient violemment, et l'extrême terreur dans leurs yeux quand leur vaisseau étaient finalement arraisonné donnait à Antar une telle montée d'adrénaline qu'il en sentait souvent le goût du sang lui monter aux lèvres.

On les avait habitués à un peu plus de subtilités lorsque les Sœurs étaient impliquées. Les Raiders appelaient les Sœurs leur "petite chasseresses" et avaient appris à tenir compte de leurs mouvements, en silence tout autour d'eux lorsque c’était nécessaire. C’était une approche délabrée qui assombrissait le nom des Sœurs et jetait la honte sur elles, et il y avait un si grand silence autour de leur faction, qu’Antar en avait pitié. Où que les Sœurs aillent, il y aurait de la souffrance et des blessures, de la terreur et du feu, et il y aurait du sang.

Néanmoins, personne de son équipage n’aimait laisser une tâche inachevée. Leurs dirigeants le savaient, et il y avait un ton d'urgence dans leur nouvel ordre que venait d’enregistrer Antar. Il ignora les marmonnements de son équipe et les légers gémissements des saignés, emballa tout les engins dont il aurait besoin et abandonna le vaisseau à son destin. Bientôt, ils en étaient tout sortis, les restes du désappointement collectif cédant la place à l'enthousiasme calme mais débordant de la chasse.

Et alors ils tombèrent sur ces foutus Thukkers.

***


L’un des capitaines dirigeant de la force de protection Thukker se nommait Kotan, et c’était son devoir de faire face aux menaces qui apparaissaient.

Il faisait partie d'une équipe de protection en vol pour les petites caravanes de commerçants et de marchands, tous à leur positions afin de vérifier les nouvelles éventualités du Grand Espace. Les Thukkers vivaient dans l’instant, passant d'un système à l'autre dans un mouvement d'exode, grand et sans fin. Ils étaient aussi proche de quitter le territoire que n'importe qui ne l’avait jamais été dans cette espace désertique de mort. Kotan avait largement pris en charge son peuple - une qualité dangereuse que peu d’hommes peuvent réellement déclaré posséder – et il ne voulait pas qu’ils en arrivent à être blessé.

Alors, lorsqu’il repéra les Blood Raiders, il conduisit immédiatement son équipe à l'attaque. Dans son esprit les Raiders étaient comme des sangsues, totalement impossible à détacher une fois qu’ils avaient infiltrés leurs palpes toxiques dans la chair de leurs proies. Kotan espérait que leur puissance de feu les maintiendrait à distance assez longtemps pour sauver la caravane, ou au moins les empêcher d’appeler des renforts.

Ils commencèrent le combat, et ce fut le plus étrange dans le quel Kotan n’ai jamais été impliqué.

The Blood Raiders chargèrent comme ils l’ont toujours fait, malades et sans craintes, mais leurs manœuvres étaient loin d’atteindre le niveau de risque insensé que Kotan avait appris à leur connaitre, et leurs tirs laser semblaient extrêmement en retrait. Ils verrouillèrent immédiatement presque tous les vaisseaux sous le commandement de Kotan et commencèrent à tirer, une action que démontrait désespérément toute leur puissance. Le bouclier du vaisseau de Kotan fut légèrement abimé, mais rien de fondamentalement grave.

Cela devint d’autant plus étrange lorsqu’il poussa l’offensive en avant. Les Blood Raiders encaissaient leurs tirs, comme ils l’ont toujours fait, mais au moment où Kotan réussit à descendre le bouclier d’un de leur vaisseau, il se retira de son champ d’attaque au prix de sa propre portée. Kotan demanda un rapport aux autres vaisseaux autour de lui, et ils reportèrent tous la même situation. Les Blood Raiders ne voulaient pas se battre. Ils étaient en plein spectacle.

Il ordonna à ses propres forces de se retirer afin de voir ce qu’il se passait. Les Blood Raiders les suivirent, mais conservèrent une étrange attaque dispersée que ne faisait plus aucun dégât. Ils permirent à nouveau aux hommes de Kotan de frapper leur bouclier, mais pas une seule égratignure n’avait été faite au niveau de leur armure. Et tandis que les forces Thukkers battaient en retrait, les Raiders n’en firent pas d’avantage pour les tuer.

Ils ne voulaient pas être là. Il n'y avait pas d'autre possibilité dans l'esprit de Kotan. Ils étaient en route vers un endroit beaucoup plus important, un endroit qui leur offrirait de plus grosses récompenses qu’une pleine caravane Thukker, remplit d’innocents, et ils mettaient en place un simulacre de lutte afin que les Thukkers ne le comprennent pas.

Kotan n’aimait pas ça. Pas plus qu’il n’aimait les possibilités qui germaient dans son esprit, qu'il ne pouvait tout simplement pas lutter contre ces horreurs et seulement retourner protéger son propre peuple. Il avait vu ce qui arrivait à ceux qui étaient la proie des Blood Raiders, et de ce qu’il restait d'eux après qu'ils aient été utilisés et vidés. La pensée qu’ils devaient être en route pour faire cela à quelqu'un d’autre, qui que ce soit, était trop dur à supporter.

Au même moment, quelque chose d'autre secoua son cœur à ce propos. Les forces Blood Raider offriraient à n’importe qui un challenge difficile, mais il n'avait aucune idée de l’endroit où ils se dirigeaient, ni qui avertir de leur arrivée. Ils auraient pu lui passer dessus et le mieux qu’il l'aurait pu faire alors aurait été d'avertir les Soeurs d’EVE, une force qui pouvait intervenir partout et tout près des Thukkers, et cela aurait été un bain de sang. Mais apparemment les Raiders souhaitaient continuer à opérer dans l’invisible et l'obscurité.

Ce qui n'allait pas, ressentait Kotan, et il cela ne pouvait être expliqué par des moyens normaux.

Il décida de les suivre.

Les Thukkers avaient été entrainés pour traiter des circonstances imprévues, et encouragés à se fier à leur jugement et leur intuition. Il y avait tant de comportement que vous pouviez être contraint d’accepter dans une société immatérielle. Même le plus assidu des capitaines pouvait il – ou elle - éventuellement se retrouver au milieu de l'espace inconnu, face à une situation totalement inattendue et obligé de prendre une décision fondée sur des données insuffisantes ou peu fiables. Tu fais ce que tu as besoin de faire, et tu n’hésites pas à agir. C’était cela être un Thukker.

The Blood Raiders laissèrent leurs boucliers à faible niveau, comme Kotan s’y attendait, et finalement battirent en retraite. Kotan ordonna aux autres vaisseaux de son équipe de retourner à la caravane et de la protéger, tandis que son propre vaisseau faisait de même. Une fois que les Raiders eurent pratiquement disparu de leurs champs de vision, Kotan donna des ordres aux vaisseaux autours de lui et envoya un bref message au chef de la caravane, informant qu'il devait aller investiguer une anomalie. À sa grande surprise, un autre combattant sortit des rangs, et le suivit. Il leur envoya un message précisant qu'ils étaient libres de retourner à la caravane, et le commandant de bord de l'autre vaisseau, qui avait servi avec lui depuis un moment, lui répondit par un message qui expliquait, tout simplement, qu’ils étaient foutrement bien libres d’aller chasser les oies sauvages, également.

Kotan sourit à cela tandis qu’il se mettait à la poursuite des Raiders. Il avait son écran qui lui montrait la caravane, peu à peu disparaissant de sa vue alors qu’ils commençaient la chasse. Il sentit qu’il laissait derrière lui beaucoup plus qu’il ne pourrait jamais imaginer.



Dernière édition par L Rabbit le Mar 21 Juil - 20:06, édité 1 fois
avatar
L Rabbit
Medium Scout Drone
Medium Scout Drone

Messages : 41
Date d'inscription : 15/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin du monde : tome 2

Message  Astendar le Lun 2 Mar - 2:52

miam vivement la semaine prochaine :p ! on pourrai peut être créer une sous section au forum rp pour mettre ces jolies traductions plutôt que dans le forum divers non ?

Astendar
Medium Scout Drone
Medium Scout Drone

Messages : 47
Date d'inscription : 18/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin du monde : tome 2

Message  Marnus le Lun 2 Mar - 19:55

Oui et je pensais d'ailleurs que lila posterait plutot là bas :p
je vais m'en charger

_________________


Fly safe, Pilot!!
avatar
Marnus
Admin
Admin

Messages : 178
Date d'inscription : 28/08/2008
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://new-eclipse.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin du monde : tome 2

Message  L Rabbit le Lun 2 Mar - 23:57

Merci beaucoup pour la créa de ce forum suplémentaire Smile

Est ce qu'éventuellement il pourrait être rebaptisé "Eve Background" ou tout simplement "Les Chroniques" Smile

Puisqu'en faite c'est de ça qu'il s'agit Wink

(oui je sais vous donner un doigt au lapin ,il vous mange... ^^)

++ IG
avatar
L Rabbit
Medium Scout Drone
Medium Scout Drone

Messages : 41
Date d'inscription : 15/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin du monde : tome 2

Message  Mahzak le Jeu 5 Mar - 12:45

Encore bravo c'est toujours très bien traduit a mon gout !! Et un super travail pour nous faire profiter a ces chroniques avec le moins d'effort possiblse! Encore merci mon lapin !

et comme le dit si bien Astendar : "miam vivement la semaine prochaine" :-p ^^

Et bien sur : Fly safe & have fun


alien
avatar
Mahzak
Medium Scout Drone
Medium Scout Drone

Messages : 66
Date d'inscription : 31/12/2008
Age : 29
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin du monde : tome 2

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum